Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2015 3 19 /08 /août /2015 16:28

Du fait de l'éruption, Astrid décroche le téléphone dès le matin afin de réserver un vol en ULM pour l'anniversaire d'Anne-Cha pour le lendemain matin. Ne bossant que le mardi après-midi, je me décide à également profiter de l'occasion pour consommer mon cadeau d'anniversaire.

Maxime reprend l'école aujourd'hui.

La suite de la journée sera tranquille avec l'enchainement classique danse africaine et foot.

Dans l'après-midi, on récupère Anne-Cha et Fred qui reviennent de leur périple à Cilaos.

 

Le mardi, le temps est parfait. Depuis Saint-Pierre, pas un nuage sur l'île, on voit même les fumeroles au dessus du volcan...On part donc pour être à 7h30 à l'aéroport. Anne Cha et Fred vont commencer à voler et moi j'enchainerai sur la deuxième session. J'espère que le temps restera aussi beau pendant 1 heure.

Ca y est, c'est à mon tour. Je prends la place de Fred dans son ULM. Il est enchanté.

L'ULM est un petit avion avec 2 places devant, une pour le pilote et moi à sa droite. Parfait pour profiter du spectacle.

 

                                           

On commence le tour qui durera 45 minutes par Cilaos en plein contre-jour. On voit au fond le Grand Benare, le Taïbit, le Gros Morne et le Piton des neiges et au premier plan, le sentier Bayonne et le Dimitile.

                 

Cilaos au pied du piton des neiges.

                                            

On fait un petit tour complet sur nous-même afin de voir la côte.

                        

On pénètre dans Mafate avec Roche Plate et le piton Calumet au milieu. Cette vue de Mafate me fait me rendre compte du trail que je vais faire samedi. Ca va être génial.

On passe ensuite au dessus de la frontière entre Mafate et Salazie avec au premier plan le Morne de Fourche et le Gros Morne derrière puis le piton des Neiges.

                                                            

Un dernier coucou à Mafate avant de basculer dans Salazie.

                  

Le cirque de Salazie avec le piton d'Anchaing au milieu du cirque, Hell Bourg au fond au pied du rempart pour aller à la forêt de Belouve, le Mazerin au dessus et le volcan tout au fond.

                                        

Avant de sortir de Salazie, on voit les 2 cirques séparés par le morne de Fourche.

       

J'apprends que La Réunion était auparavant formée de 4 cirques dont un a été comblé par des éruptions sucessives. Par dessus a poussé la forêt de Belouve. Le Mazerin était un des sommets de son rempart.

 

                                                             

La route sinueuse allant de Bourg-Murat à la Plaine des palmistes.

              

La route des sables

                                               

Le cratère Dolomieu toujours sans aucun nuage.

                  

Enfin le spetacle de l'éruption vue du ciel au milieu des autres anciens cônes éruptifs.

                                          

                  

L'éruption a encore lieu au sud-est de l'enclos et sera visible comme la dernière fois du piton de Bert.

                                           

On fait des tours pour admirer le spectacle et la coulée. C' est assez génial.

 

                     

On remet ensuite le cap vers Saint-Pierre en prenant la rivière des remparts.

                                          

On vole au dessus de la ligne paradis où je peux voir l'école de Maxime.

               

On passe ensuite au dessus de Saint-Louis où la mosquée et l'église se cotoient.

 

                                      

         

Revenu les pieds sur terre après cette fantastique expérience. Merci ma chérie pour ce cadeau unique.

 

Le soir, Astrid, Anne-Cha et Fred partent au volcan pour admirer l'éruption depuis le haut de l'enclos. Comme la dernière fois, il faudra marcher 1h30 dans le froid pour aller au Piton de Bert mais le spectacle vaudra vraiment le coup entre deux éclaircies. Ils ont prévu tente et thermos de thé pour ne pas trop se cailler. Ils ont une grande mission, retrouver Rachid et Cyrielle qui finissent en apothéose leur traversée de l'île (GR2) et leur apporter de l'eau.  Ils finiront par se rencontrer au milieu du monde et admireront le spectacle ensemble.

 

Le mercredi, les filles amènent Maxime au poney, c'est son cadeau d'anniversaire de la part d'Anne-cha.

                                                                

Il sera enchanté, très appliqué notamment dans les montées et descentes où il faut se pencher en avant ou en arrière.

                   

Un bisou à Uno pour le remercier de la balade.

                                             

 

Je décide de partir au volcan tout seul cette après-midi profitant de ne pas bosser car les Souss veulent partir en fin d'après-midi et les Cousty-Deleris bossent.

Je décolle donc à 16h00 pour une belle aventure. Je préfère partir tout seul car l'éruption est bien visible depuis le Piton de Bert mais on peut aller plus loin vers le nez coupé du tremblet pour mieux voir les coulées, je serai donc plus libre de mon itinéraire.

J'embarque tout un bardat avec tout le matériel photo et la tente au cas où il fasse vraiment froid.

La montée jusqu'au parking de foc-foc se passe très bien sans un bouchon et sans aucun problème pour se garer.

Il y a pas mal de monde sur le chemin, je vois les lumières du coucher du soleil et l'obscurité tomber pour faire apparaître le spectacle rougeoyant.

Je me pose au piton de Bert pour faire les premières photos, le vent est bien fort et ça caille. Je me demande encore comment Astrid a réussi à retrouver Rachid hier soir.

Les fontaines de lave sont impressionnantes, elles doivent faire 20 m de hauteur.

             

On voit en bas à droite les lumières de tous les curieux qui sont venus voir cette explosion de bonheur.

                                                     

Du coup motivé, je continue ma route vers un point de vue plus lointain et dégagé pour apercevoir les coulées. Je marche à bon pas pendant une bonne heure, il y a sur cette période pratiquement plus personne. La première partie sera tranquille tandis que la seconde se fera dans la boue...ça rappelle Mare à Boue avec Jul et le bruit caractéristique de la galère.

 

Mais une fois arrivé, c'est génial. Le spetacle est rougeoyant et de toute beauté. Je me pose à l'abri entre des arbustes avec un compagnon de route et de photo bien sympathique.

 

              

                                         

              

Après avoir profité comme il fallait, je prend le chemin du retour. Après le piton de Bert je croise enfin Clément et Agathe en train de discuter avec Jeannot et Héléna!!! 

Je rentre tranquillement en suivant les Souss en voiture jusqu'à la case avec un retour bien tardif. 

Quelle chance d'avoir déjà vu 2 éruptions en 7 mois, celle-ci durera 13 jours en diminuant petit à petit. On verra par la suite les images du premier jour de l'éruption... hallucinant! Une fissure entière avec plusieurs cônes éruptifs... si il y a une prochaine fois, on fonce dès le premier jour!

 

Le lendemain matin, je garde Raphaël pendant que Astrid, Anne-Cha et Fred partent faire du canyoning à la rivière Langevin.

On s'est bien marré avec Fred car la semaine dernière, quand on parlait de faire du canyonning Anne Cha était persuadé qu'on parlait de faire du canoë-kayak et gros stress quand elle a compris de quoi il s'agissait vraiment avec son vertige! mais avec un bon conditionnement psychologique tout est possible!

 

                                   

 

Départ tyrollienne pour descendre dans le bassin en bas des cascades. C'est sympa!

   

 

Ensuite, on enchaîne des petits sauts puis des plus grands. Fred est un vrai pro, il ouvre tout le temps le bal! Les sauts ne sont jamais obligatoires, il y a toujours un échappatoire : chemin sur le côté ou descente en rappel. Avec Anne Cha on est pas des grandes fans des sauts , contrairement à Fred qui en redemande.

 

               

Quelques passages de toboggan qui débcouche parfois sur une cascade.

                                          

Le meilleur est pour la fin: un toboggan suivi d'une grande tyrollienne mais il est temps que ça finissse car malgré les combis on a froid.

C'est une bonne expérience mais comme on se dt avec Anne Cha c'est presque plus sympa de revoir les vidéos après!

 

Le vendredi, on reste à la case pendant qu'Anne-Cha et Fred vont faire leurs derniers achats au marché de Saint-Paul puis profiter une dernière fois de la plage à l'Ermitage. Astrid les raccompagnera à l'aéroport le soir même. On a passé un super séjour avec eux, Maxime et Raphaël ont eu une seconde maman et un second papa pendant ces 15j. ls vont bien nous manquer!

Maxime fera une de ses premières oeuvres avec un bonhomme complet puisqu'il pense cette fois à lui faire des bras, plus pratique pour jouer au rugby. A noter le détail du nombril qui vient de Romane, artiste en herbe.

 

Le lendemain, c'est repos car le soir je pars faire le trail de minuit. Maxime écrit son nom avec des crayons spontanément à l'envers, le cerveau de ces gamins est vraiment fait bizarrement...

 

Astrid emmène Maxime au festival du film d'aventures au Tampon voir "Rêves d'un Nouveau Monde", histoire d'une famille réunionnaise partie 8 mois en Amérique du sud avec leurs 2 enfants, ça nous confirme dans nos idées...Maxime est super sage et insiste pour regarder le film d'après "Des marins pas comme les autres". C'est un festival très chouette et qui donne vraiment le goût de l'aventure et l'envie d'aller au bout de ses rêves.

 

J'ai recruté Rachid pour faire le trail de minuit avec moi car Julien laisse sa place car il est toujours blessé à sa jambe. Rachid a l'expérience du Grand Raid et de l'UTMB, ça va être cool.

                              

Le départ est donné à 0h00 pour 62 km et 2500m de dénivelé avec un tour dans Mafate. On commence par la canalisation des orangers jusqu'à l'ilet des orangers puis la brèche et Roche plate. On descend ensuite à la Roche ancrée pour remontée à Grand Place avant d'entamer la grande redescente vers 2 bras puis Dos d'âne puis La Possession. Ce qui est bien dans la dernière partie Dos d'âne-Possession, c'est que c'est le même trajet que pour le Trail Bourbon, ça servira de reconnaissance.

Sur la ligne de départ, je croise le directeur de la maison de retraite, Pascal, où je bosse actuellement, marrant.

La course se passera super bien, malheureusement, Rachid me laissera partir assez vite. La montée vers Sans-soucis est géniale avec un ver luisant géant descendant pratiquement jusquà la mer. La canalisation des orangers avec ses 10 bornes de plat sera un peu longue. La petite traversée de la rivière de la Roche ancrée avec une corde pour fil d'Ariane à 5h00 du mat est un petit bonus/malus auquel je ne m'attendais pas.Ca commence à être dur à partir de Grand Place et le lever du jour vers 6h30. Le spectacle est magnifique avec ses lumières du petit matin qui, comme à chaque fois, me font dire qu'il faudrait que je me lève plus tôt. Malgré tout ça, les jambes commencent à me faire bien mal ainsi que le dos.Les traversées de la rivière avant 2 bras sont en fait très agréables pour les muscles des jambes.

 

                              

 

La remontée vers Dos d'âne est un peu plus longue que prévu mais passe encore. Par contre les 9 dernières bornes (2 heures) pour rejoindre La Possession seront bien difficiles. Heureusement, Pascal me rattrape dans la descente  et j'essaye de prendre le wagon pour recourir pendant 20 bonnes minutes mais après je n'en peux plus. Je finis tranquillement, très heureux de conclure ce superbe trail en 11h15, une très belle performance pour une première expérience sur moyenne distance.

Après une bonne demi-heure de récupération, je mange et me fais masser en attendant Rachid.

On rentre à la case pour une petite sieste.

L'après midi, on est invité à l'anniversaire d'Oscar chez les Souss puis pette soirée entre adultes en couchant les enfants à la case. Vive le baby-phone!

 

                              

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by astridetarnaud - dans La Réunion
commenter cet article

commentaires