Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 10:54

  Le lundi c'est repos. On réinstalle tout le salon de jardin que l'on avait rentré pendant le séjour à Maurice. J'en profite pour retourner de nouveau la maison et le cabanon de jardin à la recherche de ... mes chaussures. Toujours introuvables.

Je pars donc dans l'après-midi à Running conseil pour m'en acheter d'autres. Je ne me limite pas cette fois-ci aux pompes en soldes. Après plusieurs essais et quelques courses sur tapis roulant, je prend des Brooks. J'espère que l'on va bien s'entendre et qu'elles vont épargner mes orteils en bien mauvais états.

Le soir, Astrid va à la danse africaine puis j'enchaine sur le foot puis repas chez Jul et Marie.

 

Le mardi, on décide de partir marcher avec Jéré faire une petite rando sportive pour fêter son départ le lendemain.

On a choisi de monter une nouvelle fois au Dimitile mais cette fois-ci par le sentier Bayonne. On pose la voiture au départ du sentier zèbre puis on descend jusqu'au stade pour commencer le sentier.

 

          

 

Il fait super beau, on grimpe rapidement pour une vue sur le bras de Cilaos avec le Petit Serré et au fond Saint-Louis.

 

                                                         

 

            

La grimpette est super agréable, Jéré assure pour un mec pas entraîné.

 

                                            

On arrive enfin au point de vue qui nous permet d'admirer l'ensemble de Cilaos et le col du Taïbit.

 

        

 

Ce sentier est vraiment sympa, on alterne tous les types de sentier et d'environnement. On stagne quand même pas mal de temps à 1400m avec des montées et descentes à répétition mais on était prévenu.

 

                                            

Petit à petit les nuages gagnent les contreforts du Dimitile et on fera la dernière partie de l'ascension dans les nuages.

 

             

 

La fin de la montée est un peu plus difficile pour Jéré mais tranquillement on y arrive.

 

                                              

Une fois là-haut, on ne s'attarde pas car on n'a aucune vue et on rêve de se faire une platrée de pâtes carbo à la case. Pour la descente par le zèbre, Jéré nous bluffe et court presque toute la descente, il en a marre et veut finir.

Sur le final, on se plante de chemin en descendant vers la maison de retraite. On laisse Jéré en plan et on va au pas de course récupérer la caisse. Au final, on commence à connaître pas mal le village de l'Entre-Deux.

On arrive donc vers 14H à la case où l'on se fait le plat rêvé de carbo après 2000m de D+.

 

       

 

Raphaël est toujours en extase devant son frère et rigole à chaque faits et gestes de celui-ci. Quant à Maxime, il y est très attentif. Il surveille ce qu'il met dans sa bouche, lui montre comment descendre une marche à l'envers et lui fait plein de calins.

 

                                                          

 

                                             

 

C'est la mode du Yop à la maison, il y en a qui le boivent d'autre le mangent.

 

         

 

                                                     

 

On profite qu'il n'y ait pas de voiture dans l'allée pour pouvoir faire du vélo. Maxime vient me voir car son vélo va moins vite que d'habitude, "je crois qu'il faut regonfler les roues".

 

                                                                  

Alors il le fait lui-même et très bien.

 

          

Le soir, on retourne chez Jul et Marie pour faire un dernier repas tous ensemble avec Jéré et Laure.

 

A partir du mercredi, Astrid reprend le boulot au Tampon. Je vais au resto le midi à Saint-Louis avec les enfants pour retrouver tout le monde avant le départ des périgourdins dans la soirée. C'est excellent. "No me Olvides" une très bonne adresse. Cette fois-ci, on se reverra en juin quand je rentrerai pour le mariage d'Eric et à partir de novembre de façon plus régulière.

Ca y est c'est décidé, on rentre définitivement fin octobre afin de profiter au maximum. Maxime s'adaptera comme d'habitude avec aisance au retour dans son école. Raphaël a une place en crèche qui l'attend en novembre. Astrid reprendra très rapidement après notre retour et moi ça me permet de faire le trail Bourbon avant de rentrer. On rentrera donc le 27/10, les billets sont pris après quelques heures passées au téléphone avec Air France.

 

                         

Maxime fait des allers-retours dans l'allée de plus en plus vite, monte sur les rebords, prend le virage à la corde. Il s'éclate.

 

                                            

 

Le lendemain, on reste tranquillement à la maison. Raphaël mange tout ce qu'il trouve. Cette fois-ci, ce sont des crayons...

 

               

On ressort les rollers de Maxime. Après l'équipement obligatoire, on s'essaye... ça glisse. Difficile d'être stable.

 

                                                   

 

La position petit chien, puis je le soutiens... dans tous les cas, c'est bien compliqué.

 

         


En plus en plein soleil, il fait bien bien chaud. On arrête mais c'est sûr, on recommencera. On a bien rigolé.

 

                                             

 

Le vendredi matin, je vais à la ludothèque de Saint-Louis. Elle est surpeuplée,  ce sont les vacances scolaires... on joue quand même au puzzle et jeux de cartes pendant que Raphaël reste tant bien que mal sur son tapis.

 

Après les siestes, on se pose devant pour le goûter de Maxime. Raphaël adore, il gambade dans l'herbe puis revient par la petite allée, grimpe sur la petite marche et se met debout contre les poufs. Un vrai parcours de santé.

 

   

 

                                          

 

Le lendemain, c'est l'heure du grand ménage et entretien de la piscine. Maxime adore regonfler le boudin de la piscine qui se dégonfle légèrement tous les jours, certainement dû aux chats qui viennent y boire la nuit...et à la chaleur.

 

         

 

Raphaël est toujours prêt à faire des kilomètres pour manger une ou encore mieux 2 savates.

 

                                                 

 

Et Maxime qui continue à s'éclater à passer la since...

                             

 

Le dimanche, Astrid va marcher à Bras de Pontho avec Agathe, elle y croise Gilles et Guillaume qui y sont montés en vélo. Elles montent jusqu'à l'entre deux et reviennent un peu fatigués. Astrid commence à avoir la grippe donc on reste tranquillement à la maison, ça fait aussi du bien de temps en temps.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by astridetarnaud - dans La Réunion
commenter cet article

commentaires

Régine 09/05/2015 22:58

Raphaël a des yeux vraiment filous,Maxime toujours aussi gentil, rien ne l'arrête après le sport, les travaux ménagers,mon chéri ne donne pas de mauvaises habitudes à tes parents!!!...

Caro 21/04/2015 06:12

J'adore Raphaël qui dévore tout ce qu'il trouve !
Bravo Maxime pour le patin a roulettes !