Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2015 4 19 /03 /mars /2015 18:39

Cette semaine, on ne bosse pas. Je pars avec mes parents visiter le village de l'Entre-deux. Je commence à bien le connaitre, j'y bosse et j'en ai aussi fait le tour avec la course de la transdimitile.

On va d'abord au kiosque de la fin du sentier de l'argamasse où j'avais eu un gros coup de chaud. il y a un beau point de vue sur le bras de la plaine mais en ce moment, c'est couvert.

                                     

On va ensuite faire un petit tour à pied dans le village. On croise un pompier qui sort ses camions. Maxime est toujours encore un peu timide (même s'il parle de mieux en mieux et hésite de moins en moins pour parler aux inconnus).

 

              

On passe ensuite à côté d'un terrain de foot, il ne peut s'empëcher d'aller le fouler.

                                       

             

Ce village est typique pour ses vieilles cases créoles et ses lambrequins associés.

                                  

Maxime en profite pour faire un parcours dans le village et faire des grands sauts.

 

                                                   

On continue la balade vers un des sites de pique-nique, haute tradition réunionnaise. Un grand espace avec de nombreux kiosques nichés au pied du Dimitile.

En repartant on croise sur la route un magnifique endormi mâle.

 

                          

On rentre ensuite à la maison pour les siestes. Le soir, on essaye de faire un tour des spécialités réunionnaises surtout à base de poissons. Le poisson frais mi-cuit est réellement un délice avec une petite préférence pour l'espadon.

Le lendemain, on va passer la matinée à la plage de Saint-Pierre avec forcément un petit tour aux jeux d'eau.

                                  

Raphaël tient vraiment maintenant parfaitement assis.

               

L'après-midi, on se pose dans notre patio. On installe une toile de plus pour maximiser l'ombre.

 

                                        

Devant les grandes chaleurs, on décide finalement d'acheter une piscine autoportante de 3 m de diamètre. On se prend un peu la tête pour trouver un endroit plat. Rien n'est plat dans notre jardin. Après quelques modifications, on la met au plus prêt de la maison. On verra ce que ça donne.

Une fois remplie, il y a un bon décalage avec 30 cm entre le haut et le bas...

Maxime prend son premier bain.

                       

Le lendemain, on part pour 3 jours et 2 nuits pour aller visiter les plaines et le volcan si le temps nous le permet, puis l'est de l'ïle.

On commence notre tour par le point de vue sur le village de Grand Bassin qui est situé 800m en contrebas dans le bras de la plaine. Temps de merde qui continue, on n'y verra que des nuages mais il ne pleut pas encore.

                           

Devant le mauvais temps, impossible d'aller au volcan, on s'arrête donc au musée du volcan à Bourg-Murat.

                                                 

On n'est pas les seuls à avoir eu la même idée, il y a un peu de monde mais rien de génant. Le musée a été réouvert il y a moins d'un an après une belle rénovation. Il est très bien fait avec beaucoup d'animations interactives qui aident bien à comprendre la formation de l'île et la volcanologie.

En prime, il y a une petite séance de 8mn dans un cinéma dynamique qui nous amène au coeur du piton de la fournaise à la recherche des olivines. Marrant.

Un musée qui vaut bien le détour.

 

                

Pour le repas, on a réservé au QG. Resto tenu par un franco-sénégalais venu s'installer à Bourg-Murat. Une ambiance chaleureuse où on mange réunionnais. En arrivant sur le parking, je trouve dans une flaque d'eau, un portefeuille. Je le récupère, il contient 110 euros, carte bancaire, carte vitale et des tas de cartes de visite. Je mène mon enquête mais personne ne connait ce nom. On imagine toutes les hypothèses... Au final, je cherche sur internet et trouve qu'il appartient à un mec qui bosse dans une bambouseraie au Guillaume. Il me rappelle et me promet qu'il viendra nous livrer un bambou... il le fera un mois plus tard.

 

On repart sous la pluie pour aller dormir à la plaine des palmistes. S'il fait beau demain, on ira au volcan.

L'après-midi est cosy dans le frais des hauteurs. Au programme sieste et lecture dans les canapés.

Le soir, on mange au gîte avec d'autres touristes et réunionnais une tarte brède et un carry dans un ambiance bien conviviale. Ces endroits sont toujours sympas.

 

                               

Le jeudi matin, le ciel au dessus de la plaine des palmistes est dégagé mais on voit déjà les nuages s'accumuler en direction du volcan, il n'est pourtant que 7h00, heure du départ.

Plus on monte vers le col de Bellevue et plus on se rapproche des nuages. Arrivés à Bourg-Murat, il pleut. On décide encore une fois d'abandonner le volcan... faire la route pour rien avec les enfants, trop pénible.

On redescend vers la forêt de Bélouve pour faire une petite marche tant qu'il y fait encore beau.

               

On croise une petite église sur la route. On va se faire le sentier botanique que j'avais fait en avril dernier. Tranquille et en plus il y a 2 cascades.

                                                                    

L'ambiance est fantastique avec une végétation luxuriante. Maxime marche encore très bien sur ce sentier tout de même facile mais glissant.

 

                         

On décide d'aller pique-niquer aux kiosques de Grand Etang. A côté de nous, une famille créoles fête un anniversaire, ils arrivent avec le bois, la marmite et ... les poulets vivants qu'ils tuent puis cuisinent. Bien entendu, ils viennent nous offrir un rhum arrangé.

 

                                        

On part faire la balade jusqu'au point de vue de Grand-Etang. Ambiance jurassicienne.

                

On repart ensuite vers Sainte-Rose où l'on va passer la nuit suivante. En chemin, on s'arrête au pont suspendu désaffecté de la rivière de l'est.

 

                                            

On arrive au gite Matinola. Il s'avèrera hyper sympa avec de nombreux couchages indépendants, une piscine et un véritable trésor de jeux pour Maxime avec Baby-foot, table de ping-pong, un trampoline, une grande salle de jeux à l'ntérieur et un billard. Ce dernier sera une grande source de frustration pour Maxime car on lui dit que c'est un jeu de grand... La semaine suivante, il jouera à des billards inventés pour les "3 ans". Son imaginaire est toujours autant développpé.

Malheureusement, le patron-cuistot est en vacances et nous ne profiterons pas de ses talents. une prochaine fois peut-être avec les potes?

 

              

Le lendemain, on part sous le soleil direction la route de l'est.

 

                                                     

Raphaël est de plus en plus fan de son grand-frère, Maxime toujours aussi attentif même si quelque fois, il reste jaloux notamment avec Astrid.

 

                    

On fait une première escale à Notre Dame des laves que l'éruption de 1977 aurait épargné en faisant le tour. Miracle ...?

                                         

 

On continue notre route en allant voir des coulées de lave à Sainte Rose. On y admire aussi les nombreux nids de Tisserands accrochés au palmier.

 

                 

On s'arrête ensuite à l'anse des cascades, petit port fort sympathique au pied d'une falaise où se tutoient de nombreuses chutes d'eau. Au vue des dernières préciptations, elles sont impressionnantes. il faut bien un avantage au mauvais temps.

 

                                                         

 

                     

                                                      

                           

                                     

On part ensuite vers le Grand Brulé pour voir les nombreuses coulées de laves. On y voit les différentes végétations reprendre leur droit selon l'ancienneté des coulées. Comme d'habitude, le haut du volcan est coupé par les nuages

              

On va ensuite sur la dernière coulée de 2007, toujours aussi impressionnante.

                                                       

                

                                                              

On prend à manger des carrys à emporter pour aller au kiosque qui surplombe la plage du tremblet.

               *

Cette plage est la plus jeune de l'île puisqu'elle a été créée lors de la dernière grosse éruption de 2007.

                                                  

On marche au dessus des falaises  pour l'atteindre.

         

                                    

Il manque un peu de contraste pour les photos mais c'est encore une fois un agréable moment partagé en famille.

                                                       

                    

                             

On se dirige ensuite vers le Cap Méchant pour admirer les vagues déchainées qui s'éclatent sur les falaises.

                                          

Maxime sous la surveillance de Maman s'initie à l'escalade.

 

                    

                                                  

                          

                                                 

                

On rentre tranquillement à la maison se poser et se reposer. On passe la dernière soirée tous ensemble à profiter. Mélanie vient garder les enfants et nous allons au restaurant avec Jul, Marie et Seb. On  commence à organiser le prochain séjour du mois d'avril. Vu le retard pris à l'écriture de ces lignes,ils sont là dans 8 jours.

 

Le samedi matin, je vais au marché avec ma mère mais au vue de la pluie, les 2/3 des stands ne sont pas là. Un marché où on ne crève pas de chaud et qui est par ailleurs vide. Bizarre. On achète quand même des fruits et quelques souvenirs.

A la maison, on profite des derniers moments pour regarder les vidéos que mon père à monter, retraçant l'année 2014 des moments passés chez Papou et Dati.

 

                                       

On fait enfin un premier plouf dans notre nouvelle piscine inaugurée par Julien et Léon. Elle est fraîche et presque ronde.

On part à 17h30 de la maison direction l'aéroport. Cette fois-ci pas de problème, je mets 2h30 aller-retour. Un temps normal à côté des 5h00 pour amener la famille Gensous il y a15 jours...

                    

Le lendemain, je pars avec Coust faire une petite sortie. On devait initialement faire un trail (course Tangue) dans la région du volcan mais trop tard, plus de place quand on a voulu s'inscrire dans la semaine précédente. Au final, on aura bien fait, on évitera la boue.

On part pour une rando vers le Grand Bénare par les Makes (32km, D+ 1800m); En gros, on se fait tout le rempart ouest du cirque de Cilaos. Superbe.

                                                   

                 

On a un super temps avec de superbes panoramas, on trouve les nuages uniquement en arrivant vers le Grand Bénare.

                                        

               

                                                 

On redescend en trottinant, on finit la rando en 6h00. On va manger à la case de Jul d'excellentes et méritées pâtes carbo. Les enfants nous laissent même le temps de faire la sieste.

Le soir, on va bouffer chez Gilles et Guillaume. Ils nous filent les clés de leur maison pour pouvoir loger Peio et Sophie qui arrivent dans 15 jours.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by astridetarnaud - dans La Réunion
commenter cet article

commentaires