Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 09:46

Cette semaine, on ne bosse pas. Au programme c'est repos et on profite. Les enfants font des sessions piscine qui va beaucoup mieux, elle ne se vide plus.

 

                                              

On passe la journée et la fin de semaine avec Jul à programmer notre trip de la semaine prochaine. La traversée de l'île par le GRR2 soit 130 bornes et 9000 de dénivelé positif en 4 jours au lieu des 12 jours prévus dans les guides. Pour cette grande aventure, on se fait un road book détaillé par jour afin d'être sûr que c'est faisable et une fois sur place d'avoir des repères temps de passage pour être sûr qu'on est dans les temps. On réserve aussi nos 3 gîtes (Bourg-Murat, Marla et Aurère puis Saint-Denis). On envoie même un colis à Saint-Denis avec maillot, rechange et ... la Wii pour une session Mario Kart. On fait nos dernières courses. Les parents m'ont offert avec pas mal d'avance pour mon anniversaire, du matos (frontale "stade de foot", sac 27L et T-shirt et shorts techniques) pour compléter mon équipement pour le trip.

 

Le lendemain, on profite que Maxime soit à l'école pour partir tous les 3, descendre au village de Grand Bassin. A la différence de mes parents, il fait super beau et la vue est splendide.

On aperçoit en bas à gauche du grand bassin avec sa cascade et le village accolé.

 

              

                                               

La descente est bien raide. Astrid porte Raphaël en porte-bébé ventral.

 

         

On arrive tranquillement au village,on pousse plus loin vers la cascade mais on s'arrête en chemin car il faut traverser sur des rochers la rivière bien pleine.

On se pose pour pique-niquer à l'ombre au pied du ruisseau.

 

                  

Après le repas, on commence notre remontée. Astrid me passe rapidement la bête pour que je finisse la montée avec le porte-bébé. Celle-ci est bien raide, un vrai plaisir. Je la retrouverai j'espère avec plaisir car je ferai le trail de l'horloge avec Jul.

Deux heures plus tard, on arrive au sommet largement dans les temps pour rentrer chercher Maxime à l'école à 16H00. Au sommet, on rencontre un couple d'Aveyronnais qui sont infirmière pénitencière et  infirmier psy, fort sympathiques.

 

                                                     

On est hyper content de cette balade qui nous a bien dégourdi les jambes. Ca fait aussi du bien de faire un truc tous les 3.

Le mercredi, la journée est banale jusqu'à que Agathe nous prévienne que le volcan est entré en éruption... C'est une petite éruption comparée à celle de 2007. Il faudra voir combien de temps elle va durer.

Le lendemain, on reste tranquillement à la maison. Raphaël passe ses derniers moments allongés, il en profite pour marquer des essais... sur les traces de son frère. Une petite pensée pour le stade rochelais et pour Maxou.

 

                          .

 

De son côté, Maxime s'essaie au surf sur sa planche de bodyboard. Equilibre parfait.

 

                                   

En fin d'après-midi, Astrid se pose franchement la question d'aller au volcan pour voir la coulée. En prenant le chemin de rando de foc-foc au niveau du versant sud de l'enclos, on peut voir l'éruption.

On demande à Mélanie si elle est dispo pour nous garder les enfants. Malheureusement, c'est un peu juste pour le soir même. La nounou de Léon n'est pas non plus dispo...

Du coup, Astrid et Marilou partent toutes les 2 voir l'éruption. Elles partent à 19H00 de la case. On devait faire un repas-pétanque au 3 petits cochons entre mecs... En espérant qu'il fera assez beau pour qu'elles puissent voir les coulées. Clément nous apporte des côtes de boeuf peï divine.

On suit l'évolution de la visibilité sur les webcams. On voit que ça se découvre de temps en temps. C'est cool,on est hyper content pour les filles.

 

           

                                                     

Les filles assistent à un spectacle magique, unique dont on rêvait depuis bien longtemps. Il y a un monde fou. Elles se posent dans la fraicheur pendant 1H pour profiter du spectacle. Au début c'est le brouillard complet mais il faut patienter et au bout de 45 min, les nuages se lèvent et c'est magique.

Elles rentrent vers 2H du matin. Pour plus de simplicité, on avait décidé de dormir dans le meilleur gïte de l'ïle, chez Jul et Marilou. C'est un peu le Tris et Manue d'ici.

Le vendredi, on est motivé avec Jul pour partir en fin d'après-midi au volcan. Malheureusement, Météo France prévoit des oranges avec une alerte orange pluie-orages. Raisonnables et déçus, on décide de rester à la maison. Un peu plus dégoûtés, car ne pouvant s'empêcher de regarder les webcams, on voit qu'il y a des fenêtres de visilbilté. Encore une fois merci Météo France.

Maxime s'éclate avec son super-héros de Pomme d'api, Sam-Sam.

 

                                                               

                       

 

Le samedi, la météo prévoit toujours un temps maussade mais plus de fortes pluies. On trace en fin de journée, hyper équipés selon les conseils des filles. On prend la tente, des tenues chaudes, du ricard et de la bouffe.

Sur la route, on assiste à un beau coucher de soleil avec de superbes lumières sur les contreforts du volcan. On croise à plusieurs reprises le GGR2 que l'on empruntera dans 3 jours.

Arrivés sur place, on commence à marcher à la nuit tombée. Il y a encore pas mal de monde. Au bout de 45 minutes, on entend des cris de joie au sommet d'une colline. On y monte, on voit pour la première fois les coulées. Emotion, il y a juste un peu trop de monde. On redescend et on fait 50 m pour s'isoler de tout ça.

C'est magique, on est fou de joie C'est super impressionnant. Depuis le temps que je rêvais de connaître ça.

                               

          

On continue de marcher une demi-heure de plus pour pouvoir tourner autour et les voir plus de face. La marche est terrible, on voit régulièrement les coulées sur notre gauche avec un ciel qui s'embrase.

 

                                                            

 

Finalement, on trouve un spot où on plante la tente. Divin. On se pose prendre l'apéro, bouffer faire des sessions photos, tchatcher et écouter des podcasts. Moment unique et partagé.

 

                               

C'est presque la pleine lune et le ciel se couvre et se découvre ajoutant un peu plus d'ambiance à ce spectacle.

                                        

Après des dizaines de photos et un peu fatigués, on décide de rentrer pour ne pas se coucher trop tard (2H). Plus tard dans la nuit, il pleuvra à torrent, encore des records de pluviométrie.

On reviendra dans 3 jours sur les mêmes traces. On est comblés, heureux.

Partager cet article

Repost 0
Published by astridetarnaud - dans La Réunion
commenter cet article

commentaires